Introduction au développement Web

Jean-Philippe Doyle, Projet Héritage 2005-2006

Journal de bord 2

25 mars 2006

Mon projet avance toujours très bien, je suis bien ma planification. J’ai terminé la rédaction de la section JavaScript (voir ici) et elle contient environ 1500 mots. La section PHP (voir ici) contient environ 820 mots d’explications ainsi que d’exemples et n’est bien sur pas encore terminée. La section PHP est beaucoup plus complexe que les autres sections, mais je n’ai pas trop de difficultés à synthétiser l’information la plus utile puisque je la connais assez bien et l’utilise souvent. La fin de la rédaction de la section PHP est prévu pour le 29 mars sur planification et il reste encore 2 périodes en classe d’ici là qui me permettront de la terminer.

Je n’ai pas rencontré beaucoup de difficultés à terminer la section JavaScript et à commencer la section PHP. J’ai cru que la section PHP serait plus difficile à faire, car il y a plus de choses à savoir sur PHP que sur JavaScript ou CSS. Mais puisque j’utilise PHP depuis plus longtemps que les deux autres c’est en réalité beaucoup plus facile de synthétiser l’information importante. J’ai aussi indirectement rencontré une difficulté en aidant d’autres personnes à réaliser leur site Internet. J’ai donné une base de site Internet à quelques personnes qui fonctionnait sur mon compte de pingouin, mais j’ai vite réalisé que cette base de site ne fonctionnait pas sur les autres comptes pingouins. J’ai donc contacté l’administrateur de pingouin qui a heureusement réglé le problème qui était hors de mon contrôle (c’était une configuration du serveur, je crois).

Pour ce qui est des compétences transversales, ma capacité à exploiter les technologies de l’information et de la communication est bien appliquée dans mon site Internet. Mon site est très bien structuré : il y a un menu qui propose les sections qui elles proposent à leur tour une table des matières. Mais ce n’est pas tout, il y a d’autres formes d’organisation à l’intérieur des sections qui permettent de mieux communiquer l’information. Les exemples de code et leurs résultats sont dans des encadrés de couleur distinctive qui contiennent aussi un graphique distinctif. En plus de tout ça, j’utilise la méthode proposée par Bernard pour citer mes liens.

Dans les tâches qu’il me reste à accomplir, je ne devrais pas rencontrer trop de problèmes. La seule chose qui m’inquiète un peu, c’est à savoir si j’aurai assez de temps pour traduire tous mes textes. J’ai prévu 5 heures à la maison pour la traduction, mais vu la quantité de mots que contiennent mes sections (environ 3000 mots à date), il me demandera probablement plus de temps. Mais ce n’est peut-être pas si colossal puisqu’il y a dans ces textes des exemples de code qui ne devront pas être entièrement traduit.